C'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé les policiers imaginés par Elisabeth George, la plus anglaise des romancières américaines, dans cette nouvelle enquête. Un secret de famille qui provoque le suicide d'un jeune homme. Une auteure féministe assassinée dont l'assistante est la mère du suicidé. Existe-t-il un rapport ?

Barbara Avers et Thomas Lynley sont comme de vieux amis que l'on peut perdre de vue, mais avec lesquels on se sent en terrain connu dès qu'on les 

9782266277082

retrouve. Barbara est toujours victime de l'hostilité de la commissaire Isabelle Ardery, laquelle garde sous le coude une demande de mutation pour un coin perdu d'Angleterre où Havers ne pourra que mourir d'ennui. Lynley comme d'habitude essaye de la protéger, contre les autres mais surtout contre elle même. Une autre personne s'intéresse à Barbara, la secrétaire de la commissaire Dorothea Harriman, avec une bonne volonté cocasse et beaucoup d'optimisme, elle va essayer de rééduquer Avers et de lui trouver l'âme soeur ; cela réserve au lecteur les moments les plus cocasses de ce roman.

Comme d'habitude chez Elisabeth George, l'intrigue réserve au lecteur de nombreuses pistes qui se révèleront fausses jusqu'à la dernière, comme de bien entendu. Le dénouement est

 surprenant à souhait, bien que tout à fait logique et révélateur.

L'enquête se déroule dans deux lieux différents, Lynley reste à Londres où il tente de gérer sa relation compliquée avec Daidre, la vétérinaire du zoo de Londres. Pourra-t-elle le consoler de la disparition d'Helen ? Car comme d'habitude l'enquête policière se double de la description de la vie privée de nos détectives. C'est une des forces de cette auteure que cette capacité à nous faire partager la vie de ses personnages de roman en roman. Ce suivi dans la durée et au gré des vicissitudes de la vie imaginaire des héros des romans nous les rend familiers et leur donne une profondeur d'un niveau rarement atteint dans les romans policiers. Au passage Elisabeth George nous dépeint, de roman en roman, la société anglaise, mais aussi les paysages anglais si typiques.

L'intrigue a déjà été plus percutante chez Elisabeth George, mais "Une avalanche de conséquences" reste un excellent roman que je recommande en particulier aux lecteurs des précédentes aventures de Lynley et Avers. Il apporte une nouvelle touche au tableau que George peint au fil de ses livres.