Une équipe de pieds-nickelés nordistes décide d'enlever une bourgeoise pour se venger d'une société qui  les traite avec mépris. Nous sommes en juillet 1961 à Roubaix dans ce Nord ouvrier qui ne bénéficie pas encore du boom de la consommation qui va balayer la France des années soixante. Bien sûr rien ne va se passer comme ils l'ont prévu, difficile de passer du statut d'ouvrier des filatures à celui de gangster. 

Bernard Thille restitue avec talent cette époque que j'ai connue même si ce n'était pas dans la même région, La langue qu'il utilise a la saveur des corons et des courées, avec un texte parsemé d'expressions locales sans que cela ne paraisse jamais artificiel. Ses héros viennent d'un milieu populaire qui est rarement à l'honneur dans la littérature de notre époque.

Ce roman m'a emballé, sa lecture est jouissive tout en constituant un témoignage sur une époque qui paraît bien lointaine même si seulement une cinquantaine d'années nous en séparent. Un polar à la fois social, historique et fort distrayant. Bref une réussite que je vous recommande.