Le roman de Véronique Rivat UN JOUR DE TA VIE est avant tout le récit d’une histoire d’amour. Un amour plus fort que la mort. Un amour qui s’exprime avec une force extraordinaire à travers la quête de la vérité sur la mort de Florent Colson, le gendarme mobile, mais aussi à travers les petits noms que 

un-jour-de-ta-vie

Florent et Alex comme tous les amoureux échangent et que les étrangers aux couples trouvent souvent niais.

Le livre est aussi l

e récit d’une enquête, très prenante, au cours de laquelle Alex avec acharnement , soutenue par la famille de Florent, va se heurter à la grande muette pour réhabiliter la mémoire de l’homme qu’elle aime.

Nous lecteurs connaissons partiellement la vérité dès le début, puisque c’est l’esprit du jeune gendarme qui nous narre son assassinat. L’enquête permettra d’en découvrir les raisons que je ne vous dévoilerai pas, mais qui font froid dans le dos.

En effet, Florent bien que décédé est présent tout au long du récit. Si vous croyez à la survivance de l’esprit après la mort cet aspect du roman vous captivera. Si comme moi vous êtes totalement réfractaire au surnaturel, vous apprécierez le procédé narratif qui donne une grande force au livre en introduisant ce témoin original qui connaît la vérité mais ne peut que contribuer à la faire découvrir par la femme qu’il aime. Cela m’a fait penser à la série britannique River qui vient d’être diffusée par Arte. Cette présence du mort est un peu déconcertant au début, mais elle correspond bien à la réalité ; ceux qui nous ont quittés, continuent à vivre dans nos cœurs tant que nous continuons à les aimer. Cette vérité, que vous croyiez ou pas à l’immortalité de l’âme, Véronique Rivat nous la fait toucher du doigt avec talent dans ce beau roman d’amour qui reste aussi le récit d’une enquête criminelle. Lisez UN JOUR DE TA VIE, vous ne le regretterez pas.