Le meurtre était écrit (Papier)

Le roman de David Guidat est un thriller sur fond d'élection présidentielle aux Etats-Unis. Pour le résumer le site de l'éditeur propose le texte suivant :

"Le mal, engendré par des douleurs, des souffrances, prône sa supériorité en faisant de vous sa chose, son serviteur. Libérez-vous du mal avant qu'il ne vous tue."

Le sénateur Douglas Barnes, candidat républicain pour la course à la Maison Blanche, est abattu.

Le symbole # suivi d’un chiffre est retrouvé.

Chargé de l'enquête, le lieutenant Alexandre Grayson, va se heurter à la folie politique et médiatique de cette affaire.

De sombres événements vont s’enchaîner à un rythme effréné, et sa vie privée ne sera pas épargnée..."

J'ai apprécié ce roman dont l'intrigue vous propose des retournements de situation qui maintiennent l'attention du lecteur tout au long du roman. Le dénouement est surprenant et le rythme est haletant. Vous verrez qu'il est en prise avec l'actualité et les affaires de prédateurs sexuels qui sont révélées en ce moment. Seul bémol, alors que j'aime les romans qui laissent une part d'imagination au lecteur, je trouve que David Guidat est parfois trop explicatif. Par exemple il décrit le comportement d'un personnage et vous explique tout de suite les raisons de ce comportement que vous auriez pu deviner tout seul. C'est un petit défaut qui n'enlève rien aux qualités indéniables de ce thriller qui vous fera passer un bon moment de lecture et ne dépare pas la collection Clair Obscur.