Une fois n’est pas coutume, j’ai découvert les romans de Pierre Magnan à travers une série de téléfilms dans lesquels le regretté Victor Lanoux incarnait, avec toute la bonhomie nécessaire, le Commissaire Laviolette.

J’ai eu envie de lire les romans ce cet auteur et je dois dire que cela a été une découverte très agréable. J’ai commencé par LES COURRIERS DE LA MORT.

Il y a du Daudet, celui des Lettres de mon moulin, et par moment même du Giono dans ce roman.

Une certaine façon d’incarner un terroir, de faire passer à travers l’écriture des senteurs, une ambiance, la rudesse des hommes, réponse à un pays qui ne fait pas de cadeaux aux paysans qui s’obstinent à tirer leur pitance d’une terre difficile.

L’intrigue se déroule dans les années soixante dans le département, qui osait encore s’appeler, des Basses Alpes, avant que le mot "basses", comme "inférieure", ou "du nord" soit considéré comme discriminatoire pour les habitants de ces départements.

Laviolette bien que retraité reçoit la visite du juge d’instruction Chabrand qui sollicite sont aide dans une enquête pour le moins déconcertante. Des femmes de la même famille sont assassinées après avoir reçu une lettre énigmatique et menaçante.

Entre la ville de Digne, où demeure le commissaire, et le village de Barles le couple d’enquêteurs mènera ses investigations au rythme de leurs voitures plus très jeunes. Les descriptions des paysages et des gens du cru occupent une grande place dans le roman, si vous êtes allergique à ce type de récits cela pourrait vous déplaire, mais si une promenade nonchalante à la fois dans le passé proche et dans une région très typée est de nature à vous attirer n’hésitez pas, les romans de Pierre Magnan sont écrits pour vous.

L’intrigue policière, loin des thrillers à l’anglo-saxonne bien qu’elle soit basée sur les crimes d’un "serial killer", coule aussi au gré des promenades de l’ancien policier et du cyclomoteur du tueur. L’énigme m’a intéressée et le dénouement est surprenant comme il se doit.

Amateurs de polars à l’ancienne ancrés dans un terroir, les enquêtes de Laviolette devraient vous combler.